Warhammer, les News
Son Dernier Ordre

Petit florilèges des classes jouables dans le royaume de vicocha.

Alchimiste

Le druide des pierres. Celui qui étudie les propriétés des roches et des alchimisteminéraux, et qui s’ensert pour toutes les fins. C’est un expérimentateur un peu fou capable de grands prodiges,tant dans l’offensif que dans la médecine, ou même parfois dans lessciences de l’esprit. Les alchimistes sont tous considérés sous le nom général de « druide alchimiste » à Vicocha.

Pourquoi jouer un alchimiste ?

Jouer un alchimiste c’est avant tout être quelqu’un de curieux, c’est être un éternel insatisfait qui va de l’avant. Un alchimiste a beau être d’un naturel curieux il n’en reste pas moins quelqu’un de compétent et de posé. Ses expérimentations ne sont pas le fruit du hasard et il a toujours un but.

Rôle dans le groupe :

L’alchimiste peut avoir plusieurs rôles dans le groupe, en tant que scientifique son intelligence peut être mise à la disposition du groupe pour résoudre les énigmes et interagir avec autres personnages de l’histoire. Ces connaissances peuvent faire de lui un soigneur très efficace ou un redoutable empoisonneur. Ces talent martiaux ont beau être limités il peut néanmoins être très efficace en situation de combat grâce à ses fumigènes et bombes artisanales.

Archer

La fine flèche de Vicocha, manipulateur des armes de jet comme d’armes plus technologiques héritées des grands anciens (fusils et autres). Il est souvent enrôlé dans l’armée, mais l’archer se retrouve dans le civil à divers niveaux où sa vue perçante et son bon sens sont très demandés, comme dans le bâtiment, le commandement, ou même l’aménagement et la logistique.

Pourquoi jouer un archer ?

Jouer un archer c’est avant tout éviter le danger et en cas de coup dur le maintenir à distance. C’est aussi être un stratège qui pèse ses actions et prévoit les conséquences. Et c’est surtout l’occasion de se mettre dans la peau d’un Legolas ou d’un robin des bois et impressionner la galerie en alignant les tirs en pleine tête.

Rôle dans le groupe :

L’archer est un peu un ange gardien restant en retrait par rapport au reste du groupe. Il établit les stratégies de combat, indique les bonnes actions à ses camarades tout en les couvrant par ses tirs. Il peut aussi partir en éclaireur et détecter les pièges. Sa compétence en survie lui permette aussi de fournir nourriture et eau au groupe dans les milieux inhospitalier.

Elu de la matière:

Un des deux groupes héritiers des chevaliers de la lumière, « les gahabînarîm », véritables templiers de Vicocha. Lorsque l’ordre tomba en désuétude, le groupe des élus de la matière s’appropria les connaissances des chevaliers sur la manipulation de la matière (matière inerte comme matière organique) par l’esprit. Ils se cachèrent, jusqu’à la fin du premier Arquil, au sein même des grandes écoles de magie de Vicocha, dont ils forment un mouvement secret. On les appelle couramment « Druides mages » à Vicocha.

Pourquoi jouer un élu de la matière?

Jouer un élu de la matière c’est avant tout choisir une forme de magie bien distincte. L’élue de la matière va chercher à influencer et maitriser la structure de la matière par l’intermédiaire de son esprit, ici pas d’invocation ou de psalmodies c’est la force de la volonté de l’élu qui permet de réaliser des exploits. Etre un élu de la matière c’est aussi faire partie d’une confrérie secrète ancienne dont les connaissances vastes et précieuse.

Rôle dans le groupe :

Grace à son talent d’analyse l’élu de la matière peut dispenser de précieux conseil au groupe, son intelligence et ses savoirs arcaniques lui permette de venir à bout d’énigmes et de problèmes compliqués. L’élu de la matière peut aussi être un formidable combattant en transformant le terrain ou les armes de ses ennemis.

 Guerrier

La fine lame de Vicocha, manipulateur des armes blanches qui vont sans peur au combat. La plupart sont soldats, gardes du corps ou miliciens, mais l’on trouve également de grands généraux parmi eux, et de fins stratèges de fort noble ascendance.

Pourquoi jouer un guerrier ?

Mais quelle question ?! Pour la baston bien sûr !! Plus sérieusement le guerrier est avant tout une occasion de se jeter au beau milieu du combat et de faire montre de tous ses talents martiaux. Le guerrier peut être joué de différentes façons, du brutal barbare du Yuwakan au maitre d’arme enseignant à la bonne société de Vicocha tous tombent sous l’appellation de guerrier.

Rôle dans le groupe :

Le rôle du guerrier dans le groupe ne se limite pas à défoncer des cranes et couper des bras (même si il le fait avec beaucoup d’efficacité). Il est aussi un guide et un exemple pour ceux qui le suivent. Il peut établir des stratégies d’attaque et guider ses camarades à travers les pièges tendus par ses ennemis.

Herboriste:

Le druide des plantes. Il est à la matière vivante ce que l’alchimiste est à la matière inerte. Potions, mélanges étranges, médecin capable de soigner presque tout par les plantes, mais également capable de faire des explosifs, des poisons, des fumées destructrices… Les herboristes sont très respectés, et la plupart sont des médecins ou des druides de renom. Les herboristes sont tous considérés sous le nom général de « druide herboriste» à Vicocha. Avec les alchimistes et les élus de la matière, ils forment la grande famille des druides.

Pourquoi jouer un herboriste ?

L’herboriste est le pendant végétale de l’alchimiste, tout comme lui c’est un expérimentateur qui cherche tout le temps à aller de l’avant. Ce concentrant sur les matières végétales l’herboriste est un vrai laboratoire ambulant qui peut concocter aussi bien des potions de soin que des médicaments que des violents poisons.

Rôle dans le groupe :

Le rôle principal de l’herboriste est la sauvegarde du groupe, grâce à ces compétences en médicine il est le plus à même de soigner toutes les blessures et maladies que va forcément contracter le groupe. Il ne faut cependant pas limiter l’herboriste à une sorte d’infirmière itinérante, afin de prélever des herbes rares il doit être à même de connaitre et d’affronter les périls de la nature.

Historien:

Le sage, le philosophe, celui qui prend du recul. Capable de fouiller des heures dans des ouvrages imbuvables pour le commun des mortels, il sait déchiffrer les langues du passé et les codes des anciens, il peut retrouver le fonctionnement des technologies endormies depuis des siècles dans des salles obscures, et s’en servir à son seul profit. C’est souvent un incorrigible chercheur de trésors. On le retrouve dans toutes les nobles disciplines de l’esprit scientifique, depuis la philosophie jusqu’aux mathématiques, en passant bien évidemment par l’histoire

Pourquoi jouer un historien?

L’historien est l’archéologue aventurier par excellence toujours à la recherche d’un mystère à élucider. Son enthousiasme est proportionnel au problème à résoudre. Etre un historien c’est vouloir se frotter aux énigmes du monde et en triompher

Rôle dans le groupe :

L’historien est avant tout un homme de savoir, de tous les savoir il est l’ajout de matière grise indispensable au groupe quand la réflexion l’emporte sur le muscle. Il est aussi le diplomate et le lien entre le groupe et le reste du monde. Il n’est cependant pas qu’un simple rat de bibliothèque sans défense, en cas de nécessité il est autant capable qu’un autre de combattre et de vaincre...

 Mage

L’incontournable jeteur de sorts et l’invocateur. Le mage est le disciple de l’occulte et le sondeur du monde invisible. C’est pourtant souvent un homme de terrain, qui voyage beaucoup pour proposer ses services. Généralement disciple d’une des grandes écoles de magie de Vicocha, et notamment de l’école supérieure des arts magiques de Savja, fondée durant le premier Arquil par le demi-dieu Wîn-xîn, il n’hésite pas à partir à l’aventure ou à s’associer à d’autres disciplines pour augmenter son savoir. Certains sont médecins, voir soldats, mais la plupart servent les prêtres et les chamanes de tel ou tel culte ou source de pouvoir contre monnaie sonnante et trébuchante, ou restent étudiants toute leur vie en allant de ville en ville et de bibliothèque en école

Pourquoi jouer un mage?

Pour balancer des sorts ! Quelle question stupide ! Mais pas seulement le sorcier n’est pas juste un distributeur automatique de boule de feu. Le mage est aussi un être profondément attaché à la spiritualité et aux choses de l’esprit, c’est une personne cultivée  toujours prête à apprendre ou dispenser son savoir. Il réfléchira toujours avant de se lancer dans l’action afin d’être des plus efficace.

Rôle dans le groupe :

Le mage cumule plusieurs rôle dans le groupe il peut être tour à tour soigneur, attaquant, conseil ou encore défenseur, suivant comment le joueur va utiliser son catalogue de sort. Un mage maitrisant ses sortilèges est tout bonnement inarrêtable

Marchand

Le roublard qui détecte la bonne affaire à des kilomètres. Capable de vendre ses vêtements si le prix lui en semble raisonnable, le marchand se retrouve partout et à toutes les échelles. Objets, matières premières, armes, nourritures, boissons… Le gredin peut tenir un bar, être forain ou grand pourvoyeur d’armes des armées royales, voir commandant du génie des armées ou noble de renom, rien ne lui fait peur. Richesse et pouvoir, voilà ses deux maîtres mots

Pourquoi jouer un marchand ?

Pour vous vendre, rendre service et arnaquer sont souvent des synonymes ? Alors cette carrière est faite pour vous. Cela ne signifie cependant pas que vous êtes un arnaqueur compulsif. Votre passion du marchandage et votre bagout sont souvent vos meilleures armes. Vous savez les maniez avec expertise et elles vous ont souvent sauvé la vie.

Rôle dans le groupe :

Le bienêtre du groupe (et donc le vôtre par extension) est votre principale préoccupation, pour chaque achat ou négociation vous êtes dans l’ombre ou au premier plan pour tirer toujours plus d’avantage. Vous évitez que vos compagnons soient victime d’une arnaque grâce à votre expertise.

Ninja:

Le guerrier de l’ombre, le subtil, l’assassin discret ou le protecteur avisé. Le ninja obéit généralement à un code de l’honneur strict, plus dur encore que celui du guerrier. C’est un solitaire qui vit reclus dans son antre, ne livrant son savoir qu’à un petit nombre de disciples privilégiés contre lesquels il ne cesse de s’acharner. Il déteste être mis en avant, et on le retrouve partout où la discrétion est de mise, où l’on paye bien, et où l’honneur est respecté. Il peut exercer n’importe quel métier, sa couverture devant toujours être parfaite.

Pourquoi jouer un ninja?

Le guerrier manque de finesse, vous préférez frapper depuis les ombres silencieusement pour mieux vous échapper alors cette classe est faite pour vous. Le ninja sait se fondre dans l’ombre et ne faire qu’un avec son environnement que ce soit une ruelle sombre ou un bal mondain. Il n’est cependant pas qu’un dispenseur de mort, c’est aussi un penseur qui analyse son rôle dans le monde.

Rôle dans le groupe :

Le ninja est un formidable éclaireur, son agilité et sa discrétion lui permette d’œuvrer en terrain ennemi et agir que ce soit pour tuer ou pour s’informer. Il tempère aussi le groupe l’empêchant souvent de foncer tête baissée vers une mort certaine, il est la voie de la sagesse dans le chaos de la bataille.

Prêtre du culte, chamane

 Le prêtre, croyant zélé et patriote, est détenteur de pouvoirs chamaniques issus du ou des dieux qu’il sert. Mais c’est aussi parfois un sage, à l’écoute des oracles et des dieux. Le prêtre peut être ermite comme il peut appartenir à un ordre hyper hiérarchisé. Il se rattache au culte de l’un des dieux du panthéon sacré de Vicocha. Il a souvent des connaissances étranges, et se retrouve confronté aux situations les plus terrifiantes ou aux expériences les plus incroyables. Le dieu auquel il appartient n’est pas anodin, car le prêtre hérite souvent des compétences qui lui sont propres, ou des pouvoirs énigmatiques qui s’y rattachent par le biais du culte chamanique qu’il lui rend.

Pourquoi jouer un prêtre ?

Tutoyer les dieux, les servir et utiliser leurs dons voilà tout l’intérêt du prêtre. Il est le dépositaire d’un savoir gigantesque murmuré par des entités antédiluviennes. Jouer un prêtre permet aussi de choisir des manières de jouer aux antipodes suivant le dieu que vous servez, serez-vous le dépositaire  d’un dieu miséricordieux qui aide son prochain ou le serviteur courroucéd’une entité colérique ?

Rôle dans le groupe :

Tout dépend du dieu que vous déciderez de servir. Soigneur, combattant ou invocateur des puissances de la nature le seul point commun à tous les prêtres est leur sagesse. Parfois caché derrière des grigris et des colifichets tous les prêtres sont en quête de spiritualité et de paie de l’âme, guidant leurs compagnons à travers les affres de la vie.

 

Saltimbanque:

Le charmeur, le trublion, le forain, le danseur, le chanteur, l’acteur… Aucune discipline ne lui échappe dans le monde du spectacle, et l’on dit même que certains d’entre eux peuvent maîtriser le verbe, le grand pouvoir de la création des mots. Agile comme un chat, plein de surprises, il est toujours capable de se dégoter un peu d’argent au moyen d’un pirouette ou d’un tour, et se faufile grâce à son éloquence et à sa perspicacité dans les endroits les plus impénétrables des garnisons ou des forteresses d’austères seigneurs de guerre. C’est aussi souvent un bon lanceur de couteaux, voir une fine lame, et l’on aurait tort de mettre en doute ses capacités à se battre

Pourquoi jouer un saltimbanque ?

Chaque rencontre est une représentation et votre vie est une pièce sans fin. Le saltimbanque permet de construire un personnage haut en couleur où l’excentricité est la norme. Excentricité ne veut cependant pas dire bouffonnerie, de par sa connaissance des comportements humains il lui est possible de se mêler aussi bien à la populace qu’à la haute bourgeoisie

Rôle dans le groupe :

Limiter le rôle du saltimbanque à celui d’amuseur et de bouffon est une grossière erreur. Ses talents en maquillage et en théâtre lui permette d’entrer dans les endroits les mieux gardé sans éveiller les soupçons. De même ses capacités physiques hors du commun lui permettent souvent de garder les ennemies à distance ou de s’évader d’un endroit bien gardé dans le cas où son bluff aurait été éventé.

Vagabond des rêves:

C’est l’autre groupe qui a hérité de l’Ordre des chevaliers de lumière. Eux se sont approprié les pouvoirs des chevaliers sur l’esprit, laissant la matière aux élus du même nom. Ce sont d’habiles manipulateurs, des sondeurs d’âme capables de toutes les illusions pour arriver à leurs fins. Ils ne se sont pas cachés à Vicocha, car leurs pouvoirs étaient facilement détectables au sein des écoles de magie ou de sciences de l’esprit. Exilés sur la bordure Est du grand royaume, errants tels des ermites ou des forains à travers les territoires de l’Est, ils n’en sont pas moins extrêmement fédérés les uns aux autres, et possèdent leur école, perdue quelque part dans les grandes plaines, tout à l’Est des régions des hommes. Ce sont, à Vicocha, des indésirables, à la mauvaise réputation, bien que la plupart d’entre eux soient tout à fait honnêtes. On Les refoule aux portes des villes lorsqu’ils se déclarent, et ils doivent toujours utiliser des couvertures et agir avec prudence. Avec la majorité des saltimbanques et les marchands ambulants, qui les respectent et les aiment autant qu’ils les craignent, ils forment la grande famille des gens du voyage.

Pourquoi jouer un vagabond des rêves ?

Choisir le vagabond des rêves c’est choisir la clandestinité. Mais la clandestinité peut avoir de très bon cotés elle permet de recueillir des informations utiles sur un bon nombre de personnes et de les utiliser au bon moment. Le vagabond est aussi un maitre dans l’art de la manipulation faisant souvent croire à leur adversaire qu’ils sont vulnérables et à leur merci.

Rôle dans le groupe :
Le vagabond n’est pas un marginal effrayant les bourgeois, c’est avant tout un redoutable mentaliste capable de comprendre et de manipuler l’esprit d’une personne après juste un regard et un mot échangé.
Il est le parfait compagnon dans les situations on l’esprit est plus important que le muscle.

Voleur:

 L’indispensable filou (ou filoute), qui a franchi les limites que s’imposent les marchands et les saltimbanques pour sombrer dans l’ombre. Le voleur, à Vicocha, est généralement sous la protection d’une guilde quelconque ou d’un grand marchand opulent, voir un noble, qui a le bras long (les prostitués sont un sous-groupe de cette classe). Il ne fait pas souvent bon vivre pour les voleurs, et la police militaire de Vicocha, ainsi que les milices des villes, sont généralement assez efficaces à les trouver et à les arrêter. Mais les meilleurs d’entre eux sont aussi respectés et craints que les ninjas, avec qui ils font d’ailleurs parfois affaire. Seules les guildes de voleur s’occupent cependant de code de l’honneur. Pour les autres, tous les coups sont permis. Le voleur est un roublard qui sait se montrer sous un jour théâtral et feindre les sentiments. Il se bat avec vélocité et ne manque pas de courage, bien que, son intérêt passant avant tout le reste, il n’hésite pas, si l’occasion se présente, à se dégager d’une situation critique, quitte à y laisser mourir quelques amis

Pourquoi jouer un voleur?

Le vol cette tension qui monte pendant l’attente et cette délivrance une fois le forfait accompli. Mettre quotidiennement la loi au défi et courir pour échapper au châtiment. Voilà la vie du voleur, que vous soyez un robin des bois ou la plus vile des canailles les autorités vous mèneront la vie dure si ce n’e sont pas carrément vos collègue qui vous mettront des bâtons dans les roues.

Rôle dans le groupe :

Le voleur permet au groupe  d’avoir un pied dans l’illégalité, il est leur guide dans ce monde trouble. Il lui permet de se procurer des objets insolites et son point de vue cynique (ou réaliste suivant la personne) permette d’envisager les situations sous un nouvel angle